Lettre aux Voreppins (20 mars 2014)

Lettre aux Voreppins adressée par Jean Duchamp le 20 mars 2014.

Vignette_lettre_Voreppins_mars

Cliquez sur l’image pour avoir la lettre au format PDF

Chers concitoyens,

Dimanche, les électeurs de Voreppe sont conviés à un rendez-vous électoral majeur :
ils vont désigner les femmes et les hommes qui auront la responsabilité de la gestion de la commune pour les 6 années à venir ainsi que ceux qui représenteront Voreppe à la Communauté du Pays Voironnais.

Nous avons la chance de vivre dans un pays où le choix nous est donné de désigner et de révoquer nos représentants. À bien y regarder, c’est un privilège accordé à une minorité d’êtres humains dans le monde, et c’est pourquoi il est nécessaire de continuer à voter massivement.

Par définition, les élections devraient être des temps forts de notre vie démocratique. Elles devraient permettre de poser les problèmes, de confronter les points de vue, d’imaginer des solutions nouvelles. Elles devraient constituer un temps essentiel de DIALOGUE, D’ÉCHANGE, DE DÉBAT.

Hélas, durant les périodes électorales, les petites phrases prennent trop souvent le pas sur la réflexion, la « communication publicitaire » sur le dialogue, la polémique sur la confrontation d’idées : il est tentant d’essayer de séduire plutôt que de convaincre ; de critiquer plutôt que de proposer. Il est plus facile de surfer sur les peurs, plutôt que d’éclairer une réalité parfois difficile à saisir.

La liste Voreppe 2014 a fait le choix de conduire une campagne agressive : elle a caricaturé notre action et nos propositions, multiplié les amalgames et les contre-vérités. Ce n’est pas ma conception de la politique. J’ai même la conviction que ce genre de pratiques explique en partie la désaffection croissante des Français envers la politique. Pourtant, s’engager est un acte éminemment respectable qui nécessite travail, rigueur et anticipation : s’occuper de la vie commune, du destin commun, des affrontements communs est une tâche essentielle. Au final, la politique consiste à s’intéresser aux gens, à faire ensemble des choses utiles à tous, en un mot : à s’occuper de l’intérêt général.

Je crois profondément dans les valeurs d’honnêteté, de tolérance et de respect. Je crois profondément que l’on n’a jamais raison tout seul et qu’il faut faire confiance à l’intelligence collective. Je crois que la différence est une richesse et que l’on gagne toujours à écouter le point de vue des autres.
Je crois que nos concitoyens aspirent à une démocratie régénérée, faite d’échanges, de négociations, de contrats…

C’est en ayant en permanence à l’esprit ces convictions que j’ai conduit mon action durant les 6 années où j’ai eu le privilège d’être votre Maire. Chacun jugera notre bilan à l’aune de ses propres priorités et valeurs mais nous avons tenu les engagements que nous avions pris en 2008.

Le projet que nous proposons aux Voreppins pour les 6 années à venir est également le fruit d’un dialogue avec la population.

Que nous ont dit les Voreppins ?

Qu’ils souhaitaient que Voreppe demeure une ville PRÉSERVÉE
mais aussi une ville DYNAMIQUE, ATTRACTIVE, SOLIDAIRE, RESPONSABLE, CITOYENNE…

La vie de nos concitoyens est de plus en plus dure : se loger, avoir un travail, se déplacer sont des besoins essentiels mais auxquels de plus en plus d’entre nous peinent à satisfaire. Notre projet s’inscrit en réponse à ces difficultés :

  • Proposer un logement adapté à chaque étape de la vie ;
  • Encourager la création d’emplois diversifiés qui répondent à tous les niveaux de qualification ;
  • Donner le plus de chance possible à nos enfants de réussir leur scolarité parce que cela conditionne leur avenir ;
  • Proposer des équipements et des services de proximité qui améliorent le quotidien des gens ;
  • Favoriser le vivre ensemble, faire en sorte que chacun trouve sa place dans la cité et vive en harmonie avec les autres ;
  • Ne pas augmenter les impôts pour ne pas accroître les difficultés des familles ;
  • Faire de Voreppe un acteur actif et respecté de l’intercommunalité pour tous les grands enjeux ; l’aménagement du territoire, la mobilité, le développement économique, qui dépassent désormais l’échelle communale.

Nous avons le privilège de vivre dans une commune de qualité : une ville riche de son histoire et de tous ses habitants.

Dimanche prochain, continuons ensemble à construire l’avenir de Voreppe.

Jean DUCHAMP
Maire de Voreppe

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.