Les Finances de la ville (mars 2014)

Vignette_retablir_verite_2Dénigrez, dénigrez, il en restera toujours quelque chose...

Pendant de longues semaines, Monsieur Rémond et son équipe, Voreppe 2014, se sont contentés de la caricature, de l’amalgame et même du mensonge, et en ont fait leur ligne de conduite durant cette campagne électorale.

Après avoir prétendu que notre volonté était de « bétonner » Voreppe, alors que notre ambition est d’offrir un logement notamment aux jeunes voreppins et de stabiliser la population autour de 11 000 habitants dans les 15 prochaines années, Monsieur Rémond cherche à affoler la population à propos de la santé financière de la commune.

QUELLE EST LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA COMMUNE ? …
Lire la suite

Réseau de chaleur bois : alors, autonomie ou pas ?

Nous ne cessons de le répéter et, pour beaucoup, c’est maintenant acquis et logique

L’emprunt du réseau de chaleur est une dette de ses clients. Ce sont eux qui rembourseront les investissements et non les contribuables

Néanmoins, M. Remond et ses colistiers continuent à répandre des doutes et des calomnies, cherchant à justifier une position qui n’est plus tenable en soutenant mordicus qu’ils ont raison.

Alors, Autonomie financière ou pas ?
Lire la suite

Qui fuit le débat ?

megaphone«Tels sont les chiffres qui gènent tant Jean Duchamp au point qu’il refuse tout débat public tel que nous lui avons proposé » – Luc Rémond Lettre #04

FAUX

Si c’est pour critiquer pendant une soirée le bilan de Jean DUCHAMP en utilisant mensonge, manipulation et désinformation alors oui, ce n’est pas nécessaire. Les tracts distribués par Luc Rémond et son équipe suffisent largement à masquer l’indigence de leur vision pour Voreppe.

Car OUI, nous acceptons le débat, et le suscitons pour l’avenir de Voreppe.

Mais un débat projet contre projet, vision contre vision. …
Lire la suite

La dette explose-t-elle ?

bomb

Le dernier tract de Luc Rémond fait monter la dette de 703€ par habitant en 2013, à 1010 €/habitant fin 2014 (suivant, selon lui, un emprunt à venir de près de 3,5 M€) et va même jusqu’à la porter à plus de 1300 €/habitant en y incluant l’emprunt de la chaufferie, soit +600 €/habitant au regard de l’état de la dette actuelle.

Oui, la dette par habitant était de 785 € fin 2007
Oui, la dette par habitant est de 705 € fin 2013
NON, elle ne sera pas de 1300 € ou même 1 010 € fin 2014, mais elle sera de 785 € fin 2014….

Démonstration …
Lire la suite

Mairie : entre grève et réalité

Une coordination de deux organisations syndicales a déposé lundi 10 février 2014 un préavis de grève pour les 18 et 24 février.

Cette information a été très vite relayée par M. Rémond, sans l’accord des organisations, sans explication et de manière partielle.

Jean Duchamp, lors du Conseil municipal du 24 février a informé le Conseil Municipal des suites de ce mouvement.

Voici quelques extraits de son intervention :…
Lire la suite

Luc Rémond : « Vite, vite .. » un nouveau mensonge ?

Dans son dernier billet d’humeur, Luc Rémond nous livre sa vision des travaux en cours dans le centre bourg :

megaphone« Vite, vite, c’est les élections le 23/03/2014. La municipalité rénove en hâte les rues de l’Isle et Pognient dans le centre bourg, comme c’est drôle après 5 ans de mise à l’abandon du vieux bourg ! » Luc Rémond – site de Voreppe2014

Ça serait « drôle » si ce n’était pas une fois de plus affligeant, car de deux choses l’une :

  • ou bien M. Rémond ne s’est pas trop intéressé à ce qui s’est fait dans sa propre ville et en particulier dans le centre bourg au cours de ces 6 dernières années,
  • ou bien M. Rémond ment en toute connaissance de cause, niant les travaux de réhabilitation de Catherine Barde (2010-2012), le nouveau plan de stationnement et de circulation du centre bourg (2011), la rénovation de l’espace Xavier Jouvin (2011-2012), les réaménagements du Quai Dr Jacquin (2011) et la réfection de la grande Rue (2013).…
    Lire la suite
  • Le Plan Local d’Urbanisme (décembre 2013)

    Le projet de Plan Local d’Urbanisme porté par la municipalité est au centre du débat en vue des prochaines élections municipales.

    C’est normal tant il est un document fondateur du projet communal. Document complexe, difficile d’accès, il peut aussi susciter chez certains citoyens des inquiétudes voire des peurs.

    C’est sur ces inquiétudes et sur ces peurs que l’opposition a choisi de construire sa campagne en ayant recours à la caricature, à l’amalgame et au mensonge. C’est indigne voire inquiétant venant de personnes qui aspirent à diriger notre commune.…
    Lire la suite

    Pression fiscale la plus élévée ?

    megaphone« Voreppe a le triste privilège d’être la ville où la pression fiscale est la plus forte : 508€ par habitant » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

    VRAI, MAIS …

    La dernière augmentation des taux « ménage » date de 2000. C’est la dernière année du mandat de M.Hannoun. Luc Rémond était son Directeur Général des Services.…
    Lire la suite

    Impôt intercommunal ?

    megaphone« La liste DUCHAMP n’a pas tenu son engagement de ne pas créer un impôt intercommunal. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

    VRAI, MAIS …

    Durant la campagne de 2008, nous faisions référence à l’impôt proposé par G. Simonet pendant son mandat à la CAPV (2001-2008) en tant que Président, alors que les ressources existantes étaient dynamiques. Cet impôt n’avait pas de justification.

    Depuis, la crise de 2009 a fortement modifié les équilibres budgétaires des collectivités locales.…
    Lire la suite

    Absence d’une gestion anticipée ?

    megaphone« Absence d’une gestion anticipée » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

     
    FAUX

    Nous avons mis en place tous les outils pour permettre d’anticiper et de mesurer les dépenses et recettes. Absolument rien n’existait en 2008 !

    Dès 2009, pour s’assurer des possibilités financières de la commune nous avons mis en place le plan d’actions suivant :…
    Lire la suite

    Aucune aide du Pays Voironnais ?

    megaphone« Voreppe deuxième ville du Pays Voironnais (..) n’a depuis 5 ans bénéficié d’aucune aide ni d’aucun investissement de la part de la Communauté d’agglomération. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

    FAUX

    Voreppe a eu des aides importantes durant ce mandat, et a retrouvé sa place et son influence au sein de la CAPV, après la « parenthèse Mathé ».

    La CAPV n’a engagé aucun investissement pour Voreppe durant le mandat de F. Mathé et rien n’était en projet quand nous sommes arrivés en 2008.

    Dans ce mandat, nous avons obtenu :

    • Pôle Gare : 70K€ engagés pour l’étude et 2 fois 500K€ inscrits en 2014 et 2015 au PPI de la CAPV
    • Renforcement des Transport en Commun sur la commune en lien avec Voiron et avec la Metro.

    • Lire la suite

    Rythmes scolaires – Projet Éducatif Territorial ?

    megaphone« La loi prévoit que la mairie élabore au préalable un Projet Éducatif Territorial. Ce n’est pas encore fait à Voreppe. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

    FAUX

    Encore un mensonge : Le PEdT (Projet Éducatif Territorial) a été signé en juillet 2013 par les partenaires.…
    Lire la suite

    Centre Social : la folie des grandeurs ?

    megaphone« la folie des grandeurs » versus « de nouvelles places en crèches (…) ? » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

     
    Le centre social serait-il superflu d’après l’opposition ? Pourtant l’équipe Mathé avait prévu de créer un Centre Social sur l’Hoirie. Oublié… ?…
    Lire la suite

    Surcoût de l’Arrosoir ?

    megaphone« L’Arrosoir, +12% : annoncé à 4 500k€, le bilan fait apparaître un niveau de dépense de 5 070k€ TTC. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

    VRAI

    Il s’agit bien d’un investissement final de 5 070 k€ avec une augmentation par rapport au budget initial d’environ 500 k€ :…
    Lire la suite

    500 000€ de dépenses supplémentaires par an ?

    megaphone« 500 000€ par an !!! C’est l’impact financier minimum, à partir de 2014, de l’ouverture de l’Arrosoir et du centre social. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

    FAUX

    L’opposition aurait dû mieux suivre le travail municipal en commissions, mais pour cela il aurait fallu être un peu plus présent……
    Lire la suite

    Une hausse d’impôt de la part de Monsieur DUCHAMP ?

    megaphone« Faut t-il s’attendre à une hausse d’impôt de la part de Monsieur DUCHAMP ? » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

    FAUX

    Notre gestion rigoureuse mise à place à notre arrivée nous a permis de l’éviter malgré le contexte.

    Ce genre d’allégation est totalement gratuit !

    Stade Ernest PIGNEGUY : Concertation manquée et gaspillage financier ?

    megaphone« Stade Ernest PIGNEGUY : Concertation manquée et gaspillage financier.
    Cela a beaucoup agité les milieux sportifs cet été et plus particulièrement le club de foot; à tel point que le président en a démissionné. Qu’en est-il ? » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

    FAUX et encore FAUX

    Eh oui, qu’en est-il ? Le Président a démissionné car il était parfaitement en phase avec ce projet et que certains membres de son conseil d’administration voulaient conserver le terrain en herbe et avoir un synthétique. Ils le lui ont reproché.

    Nous n’avons pas cédé à la tentation de répondre à la demande du toujours plus et avons opté pour répondre au besoin, en optimisant l’utilisation d’un équipement mieux adapté.…
    Lire la suite

    Et la chaufferie bois ?

    megaphone« Dans le même temps, la municipalité avait le projet d’installer une chaufferie bois sur les terrains de tennis (Comme s’il n’y avait pas d’autres terrains libres à proximité). » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #02

    C’était effectivement le meilleur emplacement possible pour que le réseau de chaleur bois soit efficace.

    Il fallait en effet tenir compte :…
    Lire la suite

    Le projet de l’Hoirie ne correspond pas aux attentes des Voreppins ?

    megaphone« Le projet de l’Hoirie tel qu’il est aujourd’hui, ne correspond pas aux attentes des Voreppins. C’est un urbanisme dogmatique et militant. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

    Il ne répond pas à l’attente des riverains qui le font bruyamment savoir et demandent moins de logements, moins de logement social et, plutôt qu’un supermarché, « un commerce de proximité préservant le commerce local ».
    Lire la suite