Aucune aide du Pays Voironnais ?

megaphone« Voreppe deuxième ville du Pays Voironnais (..) n’a depuis 5 ans bénéficié d’aucune aide ni d’aucun investissement de la part de la Communauté d’agglomération. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

FAUX

Voreppe a eu des aides importantes durant ce mandat, et a retrouvé sa place et son influence au sein de la CAPV, après la « parenthèse Mathé ».

La CAPV n’a engagé aucun investissement pour Voreppe durant le mandat de F. Mathé et rien n’était en projet quand nous sommes arrivés en 2008.

Dans ce mandat, nous avons obtenu :

  • Pôle Gare : 70K€ engagés pour l’étude et 2 fois 500K€ inscrits en 2014 et 2015 au PPI de la CAPV
  • Renforcement des Transport en Commun sur la commune en lien avec Voiron et avec la Metro.
  • Subventions Plan Local des Déplacements : 150k€ entre 2008 et 2013
  • Restructuration Bourg-Vieux : 9M€ sur 12 ans (2013-2025)
  • Portage foncier [1] (actuellement les 2 maisons de l’Hoirie pour 900k€)
  • L’Hoirie : quartier considéré d’intérêt communautaire, donc prise en charge par la CAPV du coût communal de l’opération (2,5 M€ pour les voiries, gestion des eaux pluviales,…)
  • Le Champ de la Cour : quartier reconnu d’intérêt communautaire donc accord de principe pour une prise en charge du coût communal de l’opération par la CAPV lorsqu’il y aura un projet précis (idem à l’Hoirie).
  • Agriculture : achat des terrains Séguier d’Agoult (1M€).
  • Réseau de communication en fibre optique (pour accès internet) : 250k€ pour la montée en débit du Chevalon et de Volouise (non prévue dans le contrat initial voté par F. Mathé en 2007).
  • Papeteries
    • Participation à l’élaboration du business plan de Vertaris.
    • A la liquidation de Vertaris : rachat des machines (1 800k€ TTC) et du terrain (1 500k€ TTC et même montant de la part du Conseil Général = 3M€). 607k€ TTC de dépenses nettes de fonctionnement. (Le tout est en train d’être revendu à une entreprise sur un nouveau projet pour un montant de 5 250k€ TTC.)

Plus généralement, Voreppe est maintenant reconnue, écoutée et a enfin retrouvé sa place de deuxième ville au sein du Pays Voironnais après les six ans d’absence remarquée de l’équipe F.Mathé :

  • 2 Vice Présidents dont Jean Duchamp, qui est le 3ème Vice Président.
  • Une présence remarquée et écoutée dans les commissions dans lesquelles l’opposition est quasiment absente.

Nous avons convaincu la CAPV puis la Metro sur des sujets prépondérants : évolution de la Plaine et maintien de son caractère agricole. Elle serait devenue une zone économique si notre voix n’avait pas été prise en compte.

megaphone« Dans le même temps les autres villes (..) ont bénéficié ou bénéficient d’investissements du Pays Voironnais… Rives, Voirons, Moirans. » Luc Rémond – Voreppe 2014, Lettre #01

 
Moirans et Rives ont effectivement eu des aides importantes dès le début du mandat actuel mais elles ont été décidées dans le précédent mandat. Voiron a eu des aides importantes votées durant ce mandat.

  • Pôle Gare de Rives : c’était dans le mandat précédent (décision et début de réalisation).
  • Pour Moirans,
    • le Pôle Gare : la décision date du mandat précédent et personne ne peut mettre en cause l’importance de la gare de Moirans qui, rappelons-le, n’est pas la gare de la ville. La gare de la ville (La Galifette) a été réaménagée dans le cadre de l’électrification de Valence/Moirans par Réseau Ferré de France. L’aménagement de la gare de Voreppe serait financée de la même manière quand le doublement de la voie Moirans/Grenoble sera mis en oeuvre.
    • L’aménagement du quartier gare (commerces, logements) : sur ce mandat, il ne se passera rien et Luc Rémond le sait bien puisqu’il est depuis 12 ans Directeur Général des Services de la ville de Moirans ! En effet, l’aide du Pays Voironnais sera débloquée sous certaines conditions :
      • Une révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) et vous savez le temps que ça prend !
      • Une OAP (Opération d’Aménagement Programmé) comme ce qui a été fait sur certains « grands secteurs » dans le PLU de Voreppe, par exemple sur le Champ de la Cour.
      • Enfin quand tout cela sera fait, le projet devra être compatible au PLU – et de fait au Schéma de Cohérence Territorial et répondre aux critères du Pays Voironnais ( pourcentage logement social, densité supérieure ou égale à 0,5 …)
      • Sous réserve d’un accord de la CDAC (organisme qui délivre les autorisations pour le commerce), les permis de construire de la zone commerciale et du projet quartier gare ne pourront pas être délivrés (et dans le meilleur des cas) avant deux ans.

    Donc Moirans n’a rien reçu et ne recevra rien pour ce projet pendant ce mandat …

  • Pour Voiron : Personne ne peut nier l’intérêt communautaire du Grand Angle et encore moins celui de l’hôpital et des voiries de l’hôpital. Pas d’autres commentaires.

En conclusion

L’aide du Pays Voironnais à Voreppe est donc importante, mais cette vision de l’intercommunalité n’est pas conforme à la nôtre. L’intercommunalité, c’est la solidarité, l’appartenance et la participation à un projet de territoire… pas un guichet.
Les subventions ou les financements que l’on a demandé et obtenu nous ont été attribués parce que nos projets s’inscrivent dans le projet de territoire auquel nous participons activement.


Note de bas de page

[1] Le portage foncier est l’achat par la CAPV (ou par un Établissement Public Foncier Local auquel adhère la CAPV) d’un terrain pour éviter à la commune d’avancer l’argent jusqu’au démarrage du projet.

Ce contenu a été publié dans Halte à la désinformation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.