La parole donnée aux Voreppins

Notre volonté de démarche participative…

La parole donnée aux Voreppins

Salima ICHBA

Salima ICHBA

Mettre un bulletin dans urne tous les six ans pour élire ses conseillers municipaux, est essentiel mais pas suffisant. Le constat fait aujourd’hui, est que les Voreppins ne sont pas suffisamment associés aux décisions concernant leur cadre de vie et plus largement de la cité.

C’est pourquoi notre équipe municipale a annoncé, dès la campagne électorale, la mise en place de conseils de quartiers. Ils répondent à notre volonté de démocratie participative, pour associer les habitants à la gestion municipale.

Ces instances d’informations, de débats et de réflexion, permettront aux citoyens de mettre en avant leur connaissance du quartier où ils vivent et de s’impliquer dans l’évolution de Voreppe. Le conseil municipal du 30 mars 2009, a lancé officiellement les conseils de quartier. Ils seront au nombre de quatre définis selon la carte scolaire.

La démarche participative souhaitée par notre équipe, ouvre aussi la possibilité aux plus jeunes de s’exprimer. Les élus du conseil municipal d’enfants, qui étaient jusqu’à notre arrivée, peu sollicités, participent aujourd’hui pleinement à la vie de la cité. Ils sont impliqués dans la mise en ouvre de nos projets (PLD, Agenda 21, semaine de l’enfance…) et sont à l’initiative de projets, qu’ils travaillent en commission, avec l’aide de techniciens et d’élus : ainsi, le karaoké solidaire, la journée de la propreté, le site web des enfants et bien d’autres à venir.

Le conseil municipal d’enfants est un lieu d’expression offert aux adultes de demain, qui nous l’espérons seront de ceux pour qui la Démocratie n’est pas un vain mot.

Les conseils de quartier, seront, quant à eux, et j’en suis sûre, l’espace qui permettra aux Voreppins de nouer le dialogue avec les élus, mais aussi entre eux et de faire entendre leur voix.

D’autres espaces d’expression et de participation existent ou restent à créer : Conseil Consultatif de la Culture, Conseils d’écoles, Office Municipal des Associations, réunions publiques … n’hésitez pas à vous en emparer et à les faire vivre.

Alors à vous jeunes et moins jeunes, de prendre la parole et de faire de Voreppe une ville où les citoyens ont le droit de cité.

Salima ICHBA, 7ème adjointe chargée de la citoyenneté et de la communication – mai 2009

Ce contenu a été publié dans Tribunes Citoyenneté. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.