Michel PIGNON, Coordinateur du Comité de soutien

Michel_PIGNONJ’habite Voreppe depuis 34 ans au Chevalon. Je suis à la retraite depuis plusieurs années.

Auparavant j’ai travaillé comme technicien dans une grande entreprise électronique de l’agglomération grenobloise et j’ai été responsable départemental et régional d’un syndicat réformiste. Investi dans plusieurs chorales de notre commune, je consacre du temps à l’animation culturelle dans notre cité.

Jean et ses conseillers municipaux m’ont demandé de coordonner le comité de soutien à l’équipe qui se présente aux élections du 23 mars prochain.
C’est avec plaisir que j’ai accepté d’apporter mon concours. Pourquoi ?

J’ai constaté comme tant d’autres que Jean en 2008 s’est entouré d’une équipe avec beaucoup de jeunes, certes avec peu d’expérience politique et de gestion municipale, mais qui a fait vite son apprentissage et fait la démonstration de sa capacité « à faire le job ».
Cette équipe a réalisé ce qu’elle avait dit malgré les difficultés économiques nationales et locales. Sa gestion a été rigoureuse et en conformité avec ses projets annoncés lors de la campagne de 2008 ainsi que de ses valeurs de solidarité et de fraternité.

J’ai constaté également que Jean est un maire qui est apprécié d’une très grande partie de la population, qui connaît les gens, leurs problèmes, qui les écoute, qui va sur le terrain y compris quand c’est celui de l’insécurité ou de la violence.

Jean est aussi un maire qui, après avoir écouté, sait décider. On n’en attend pas moins de celui qui dirige la commune.

Lors de ces 6 années j’ai participé à plusieurs groupes de réflexions dans plusieurs domaines notamment culturels. Comme lors de mon passé syndical j’ai critiqué telle ou telle position des élus mais j’ai également formulé des propositions. Parfois entendu, parfois non, comme par exemple sur la capacité d’accueil de la salle festive ou du nom de baptème de celle-ci.
J’accepte de ne pas voir tous mes souhaits réalisés car une équipe municipale ne peut pas naviguer au gré des pressions, fussent amicales, de telle ou telle personne ou groupe de personnes.
Elle se doit de respecter ses engagements, de gérer en tenant compte des contingences financières et avoir une vision à moyen et long terme sur l’avenir de la commune dans un environnement en mouvement.

Pour ma part c’est sur le bilan de l’équipe qu’il faut se prononcer le 23 mars prochain. Il est positif et augure d’un nouvel élan pour Voreppe.

Je vous invite à rejoindre le comité de soutien et à voter Jean Duchamp Voreppe Avenir.

Michel PIGNON


pour rejoindre le Comité de soutien :

Ce contenu a été publié dans Soutiens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.