Le social … au-delà du mot

socialSi l’on regarde les choses objectivement, on constate que bien souvent « social » est devenu un gros mot , un mot tabou, uniquement associé à des difficultés, problèmes et souvent par dérive à « personnes à problème ».

Pourtant le social est au cœur de notre organisation démocratique car dans son sens premier le social est ce qui concerne la vie en société, les relations entre les membres de la société.

Le sens que l’on met derrière ce mot est important  car il va orienter la politique que met en place une commune à travers son CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).

BallonsSi l’on considère que le social est une action d’aide pour les personnes en difficulté, dans l’esprit hérité des bureaux de bienfaisance et de charité crées à la révolution française, alors l’action du CCAS peut se réduire à offrir des prestations de services, des aides techniques, administratives et financières pour pallier aux difficultés plus ou moins passagères des usagers.

Si l’on considère que le social est un ensemble d’actions permettant de mieux vivre ensemble alors l’action du CCAS, au-delà de l’aide technique ou financière, a toute légitimité à travailler sur la mise en lien, le partage des savoirs, des expériences, la valorisation des initiatives, la prévention, la confiance en soi, l’autonomie individuelle, la citoyenneté… pour que quelque soit le parcours des uns et des autres, chacun ait sa place dans notre société.

Depuis 2008, l’équipe municipale et le conseil d’administration du CCAS ont fait le choix du vivre ensemble pour qu’au-delà de la qualité de l’accueil et de l’accompagnement individuel, il y ait un renforcement de la mise en lien des professionnels et des usagers et que se développent les actions collectives.

Concrètement, c’est par exemple pour le relais emploi, la mise en place d’un forum emploi à l’automne et un autre au printemps pour les jobs d’été où sont présents pôle emploi, la maison de l’emploi, des associations intermédiaires, des entreprises d’intérim, instituts de formation, des employeurs, les services municipaux…

Pour ces jobs d’été, la présence des services municipaux qui recrutent est importante car ainsi chaque jeune voreppin, et pas uniquement les enfants du personnel municipal ou des élus, peut venir déposer son CV et avoir un entretien individuel avec le responsable du service.

C’est aussi la mise en place de l’action « envolée féminine » qui a permis à un groupe de dix femmes de travailler à la fois sur l’estime de soi et leur projet professionnel.

Fresque_Bourg_VieuxC’est le service insertion qui accompagne individuellement des personnes de tous âges qui a initié la mise en place d’un réseau d’échange de savoir pour que les gens mettent en valeur leurs compétences. Une initiative qui ne supprime pas les difficultés mais aide à mieux être.

C’est la création d’un pôle gérontologique au sein du CCAS, pour avoir une cohérence de réflexions et d’actions, suivi par la mise en place d’un groupe interpartenarial de réflexions sur les seniors au niveau de la commune où sont présents l’EHPAD, les infirmières de la communes, le conseil général, le service d’aide à domicile, les associations….ce qui permet  de croiser les regards et les réalités du vieillissement pour mieux agir ensemble. Ce groupe a notamment mis en place un questionnaire à destination des professionnels de santé sur la commune pour évaluer les réalités de la maladie d’Alzheimer, enquête remise au conseil général pour appuyer  la pertinence de construire une unité spécialisée au sein de l’EHPAD.
C’est le choix de réutiliser le montant alloué aux colis et repas des aînés différemment en gardant un après midi festif ouvert à toutes les personnes de plus de 70 ans et en développant  des actions de prévention par la mise en place d’ateliers mémoire et de la gym douce.

C’est de proposer une fois par an aux personnes recevant le portage des repas de se retrouver au foyer logement (FLPA) pour un repas avec une animation. Le transport est prévu et sont aussi invitées les personnes visitées par l’association « Un mot, Un geste, Un sourire » qui vise à rompre la solitude des anciens. En créant ces liens, c’est aussi encourager les personnes seules à venir de temps en temps au restaurant du foyer logement, plutôt que de manger seules.

Fresque_MJCC’est l’ouverture du FLPA sur l’extérieur avec la présence le mardi du club entraide et loisirs, les sorties en commun avec le club, une chorale et un atelier aquarelle, les lotos ouverts à tous …

C’est l’implication du FLPA dans la semaine du goût avec un atelier soupe où se sont retrouvés des enfants du centre aéré, les résidents et des résidents de  l’EHPAD.

S’ouvrir, accueillir, mettre en lien, c’est important à tout âge et c’est une vigilance à avoir lorsque l’on met en place des actions.

Mettre en lien c’est la raison d’être du centre social, cet équipement si décrié par certain.

En effet on aurait pu faire un centre pour les jeunes, un pour les seniors, un pour les associations….comme si la société n’était qu’une juxtaposition de groupes.

Nous avons fait le choix d’un équipement pluriel avec à la fois des services, des activités proposées, mais avec aussi la mission d’accompagner les initiatives des habitants, des associations. Le choix d’un équipement ouvert à tous, à tous les publics, à tous les âges. Pour vivre ensemble, il faut se croiser, se parler, faire des choses ensemble.

Dans un environnement qui se durcit, qui naturellement pousse à la méfiance, au repli sur soi, nous avons fait le choix du vivre ensemble, qui lui est porteur d’espérances.

Ce contenu a été publié dans Les sujets qui font débat, Une ville animée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.