Droits de l’homme en question

La sensibilisation à ne pas laisser les personnes « différentes » sur le bord de la route et le rappel à nos valeurs et au respect des Droits de l’Homme…

Droits de l’homme en question

Pascale LUJAN

Pascale LUJAN

Quotidiennement, nous sommes confrontés au pire en matière de droits de l’homme.

La discrimination prend pour cibles des individus et groupes vulnérables : les handicapés, les femmes, les pauvres, les migrants, les minorités et tous ceux que l’on trouve différents.

Ces personnes vulnérables sont souvent exclues de la vie économique, politique, culturelle et sociale de la collectivité. Elles sont montrées du doigt et marginalisées, sous l’effet d’une intolérance que des extrémistes savent exploiter.

Les récentes expulsions des Roms nous ont profondément marqués et questionnés.

Chacun a quelque chose à offrir, la diversité apporte à nos sociétés davantage de profondeur.

26 des 30 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme commencent par les mots “Toute personne”, “Chacun” ou “Nul”.

Chacun peut se prévaloir de tous les droits.

Nul ne doit être exclu.

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Tous ont droit à une protection égale, contre toute discrimination et ces droits sont autant de devoirs.

Notre engagement au quotidien afin que Voreppe soit « Une ville partagée par tous » nous conduit à marquer symboliquement notre attachement aux droits humains et à la lutte contre les discriminations.

Le jardin des Droits de l’Homme de notre ville s’enrichit d’arbres aux valeurs symboliques fortes.

Fiers de la richesse du tissu associatif solidaire voreppin, nous soutenons et encourageons les projets portés par ces valeurs.

Tous responsables et acteurs de ce qui se passe dans notre monde, il est important de nous mobiliser et de montrer notre attachement à ces valeurs fondamentales.

Pascale Lujan, pour le groupe Voreppe Avenir – Novembre 2010

Ce contenu a été publié dans Tribunes Citoyenneté. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.