L’Intercommunalité : une réforme en marche ?

L’intercommunalité prend de plus en plus d’importance dans la gestion du territoire, elle mériterait des élus désignés au suffrage direct...

L’Intercommunalité : une réforme en marche ?

Valerie BARTHEL

Valerie BARTHEL

Dès la fin du XIXe siècle, des communes se sont regroupées pour répondre à leurs besoins d’équipement.

Différentes lois ont depuis facilité ces rapprochements pour permettre l’aménagement des territoires et proposer des services publics locaux efficaces, que les communes ne pourraient assumer seules (gestion des déchets, de l’eau et l’assainissement, des transports en commun…).

Pourtant l’intercommunalité cherche encore sa place, entre la commune, proche de ses habitants, et le département, vieux d’un découpage né en 1789 !

Les compétences transférées sont parfois freinées par des élus communaux qui veulent rester maîtres de leur territoire, et pas toujours bien comprises par les habitants qui craignent des dépenses – et donc des impôts supplémentaires.

Il est vrai que par le passé, les économies d’échelle attendues n’ont pas toujours été au rendez-vous.

Mais aujourd’hui, si rien n’est parfait, la rigueur de gestion existe, tout comme elle existe à Voreppe.

Certes, la CAPV lève un nouvel impôt depuis 2011 mais la baisse des coûts de certains services réduit son impact sur les ménages. La modification de la collecte des déchets, pas toujours populaire, est un exemple de cet effort.

Les réformes récentes et le « jeu » des transferts de fiscalité ont modifié l’origine des ressources de la CAPV : 38% proviennent de l’État (31% en 2010), 36% des ménages (17% en 2010) et 26% des entreprises (53% en 2010).

Dans ce contexte il est indéniable que les ménages doivent pouvoir s’exprimer plus directement dans les choix politiques de la Communauté.

Une réforme est en marche pour les élections en 2014, espérons qu’elle permette une réelle expression citoyenne tout en proposant un meilleur équilibre dans la représentation des communes.

Valérie Barthel, pour le groupe Voreppe Avenir – Novembre 2012

Ce contenu a été publié dans Tribunes Intercommunalité & CAPV. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.