Pompiers pyromanes ?

Quand les membres des groupes d’opposition se reprochent leur manque d’anticipation par le passé… (non, nous ne rêvons pas, c’est ce qu’ils font, mais ils ne s’en rendent pas compte)

Pompiers pyromanes ?

Voreppe Avenir

Voreppe Avenir

Surprenant que certains élus qui ont amené Voreppe de 3700 à 10000 habitants s’étonnent que notre ville ne soit plus le petit village des années 70.

Que ces mêmes élus déplorent le coût du foncier à Voreppe alors que leur absence de politique d’aménagement y a largement contribué.

Qu’ils se scandalisent d’un manque de respect des paysages après avoir laissé faire le mitage de notre territoire sans s’assurer des conséquences financières en terme de réseau et d’entretien.

Choquant, leur intérêt soudain pour le quartier de Bourg-vieux après des années d’oubli au moment où des financements conséquents vont lui être affecté sous l’impulsion du Pays Voironnais, de la municipalité et du bailleur.

Leur idée d’y démolir des logements sans concertation avec les habitants tout en “freinant des 4 fers” pour la création de nouveaux logements sociaux.

Leur obsession des quotas de ce type de logement sans percevoir que derrière ces chiffres il y a des personnes : nos voisins, nos amis, nos enfants, nos aînés qui peinent à payer leur loyer ou quittent Voreppe faute de logements accessibles à la vente ou à la location.

Inquiétant, leurs désinformations à propos de la hauteur des immeubles ou du nombre de logements pour l’Hoirie, leur oubli des lois et des règles qui régissent l’urbanisation, leur politique d’aménagement qui s’est traduite par la perte de 30 à 40 élèves par an.

Pourtant, Voreppe appartient à tous ses habitants, sa richesse est dans sa diversité et sa qualité d’accueil.

L’ouverture, le respect et le partage riment plus avec notre ville et son histoire que le repli sur soi, la stigmatisation et l’exclusion.

L’équipe majoritaire – Juin 2010

Ce contenu a été publié dans Tribunes sur l'opposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.