Un air de printemps

Allez, si on parlait ordinateurs de vote, Monsieur Naegelen ?

Un air de printemps

Jean-Louis CHENEVAS-PAULE

Jean-Louis CHENEVAS-PAULE

Avec le printemps, voici un nouveau Voreppe émoi : plus aéré, plus lisible, plus proche, plus interactif, avec son nouveau courrier des lecteurs.

Pour la première fois, la parole y est donnée, en dehors de la tribune libre, aux présidents des groupes d’opposition. Je rappelle la place et les moyens qui leur ont été donnés : présences dans toutes les instances de travail ou de pilotage et commissions, mais aussi bureau, téléphone, salle de réunion, ordinateur.

Libre à eux de s’y investir de manière constructive, tout autre constat ne serait que plainte stérile.

Les élections européennes auront lieu dimanche 7 juin. Participez à cet acte fondateur de la démocratie, votez !

Conformément à notre engagement, nous avons décidé lors d’un dernier Conseil municipal l’abandon des machines à voter.

M. Naegelen a voté contre alors qu’il écrivait dans sa plaquette de campagne « Nous supprimerons les machines à voter et retournerons aux bulletins qui seuls vous garantissent d’avoir voté pour la bonne liste ».

Trouble de la mémoire ou opposition de principe ?

Après le mois de mai et la première de « Voreppe Enf’fête », introduite par la fête du sport, juin invite à sortir.

Voreppe accueille l’incontournable « festival Arscénic », crée les « musicales de juin » avec en point d’orgue la fête de la musique le 20 juin.

Puis, vous propose les rencontres des jeunes chorégraphes le 3 juillet.

Partageons la ville lors de ces belles soirées et profitons des beaux jours !

Jean-Louis Chenevas, Adjoint chargé de l’animation de la vie locale, de la culture et du patrimoine – Juin 2009

Ce contenu a été publié dans Tribunes sur l'opposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.