Le mot qui fâche

Eh oui, ça finit par agacer de devoir toujours expliquer pourquoi il faut se donner les moyens de réaliser du logement accessible (social ou pas)…

Le mot qui fâche

Fabienne SENTIS

Fabienne SENTIS

A chaque Conseil municipal évoquant l’urbanisme, je constate que le mot logement cristallise toutes les remarques et inquiétudes.

Depuis trois ans, nous avons expliqué ce qu’est le logement aidé, comment il est financé, attribué, comment nous travaillons avec les bailleurs sociaux de la commune, en vain.

Le spectre de « l’invasion » resurgit de manière récurrente, de même que le lien inavoué et inadmissible entre faibles revenus et « famille à problèmes ».

En dehors du caractère souvent douteux de ce genre de raccourci, c’est bien mal connaître la réalité salariale de notre pays.

En 2010, le coût moyen de la location d’un logement T3 de 63m2 sur les pôles urbains du département est de 594 euros par mois.

Si l’on applique la règle des 30% (poids du loyer dans les revenus considérés comme raisonnables) cela ramène à un revenu mensuel d’environ 1980 euros.

Or 40% des foyers fiscaux du département (264 000) déclarent un revenu fiscal de référence égal ou inférieur à 9781 euros soit 815 euros nets par mois.

Il ne s’agit pas de faire de l’angélisme par rapport aux questions d’incivilité, d’insécurité, délinquance…

Vivre ensemble est loin d’être une évidence et la gestion pacifiée de l’espace public, un vrai enjeu.

Mais il est indécent de continuer de véhiculer cet amalgame.

L’habitat est un socle d’humanité. Le fait d’être abrité, logé, est nécessaire à notre construction individuelle, familiale et collective, ainsi qu’à notre intégration sociale.

La Loi a fait passer cette évidente nécessité en droit, donc en « responsabilité collective », pour ne pas dire en « devoir collectif ». Certains diront « en responsabilité de l’Etat ». Mais en démocratie l’Etat, c’est le peuple.

Donc, le logement est bien l’affaire de tous.

Fabienne Sentis, pour le groupe Voreppe Avenir – Septembre 2011

Ce contenu a été publié dans Tribunes Lien Social. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.